À propos – About

MERCI DE PRENDRE QUELQUES INSTANTS DE VOTRE PRÉCIEUX TEMPS POUR LIRE CES QUELQUES LIGNES…

Bonjour ! Ce petit moment de prose m’est nécessaire pour préciser mon historique en photo,  ma démarche, pourquoi je raconte tout ceci, et à qui je dois tout…

Je suis Xavier Hamard alias Zeb, surnom sous lequel je suis localement plus connu, parfois plus que mon état-civil. Originaire des bords de mer, à l’Ouest, j’ai vécu bien longtemps dans le Haut-Jura où j’exerçais entre autres le beau métier d’Accompagnateur en Montagne. J’aime aussi déguster les délicieux vins et fromages produits localement, et plein d’autres choses très diverses qui ravissent les sens. Je viens de déménager en Haute-Loire et sa belle nature façonnée par les volcans où j’espère bien retrouver ces émotions et émerveillements qui poussent à déclencher.

Mon père m’enseigna autrefois les bases de la prise de vues avec un Rolleiflex 6×6 et une cellule à main pour la lumière et les réglages. Pour « le reste » j’ai découvert et pratiqué en autodidacte, à l’aide des tutos en papier de l’époque, le développement des négatifs et agrandissements N & B, passant de nombreuses heures, fébrile dans mon petit labo perso, à découvrir la magie de l’exposition et de l’apparition de l’image dans la cuve, mais aussi le couperet final à la lumière du jour : extase ou poubelle?…souvenirs…mais Passion!

Après le N & B est venue la couleur, avec beaucoup de diapos et leur rigueur d’exposition caractéristique, l’engagement sur 36 vues, les ASA (ISO de l’époque) fixes, et la fébrilité dans l’attente du résultat pendant des jours. Puis la vague numérique a déferlé et chamboulé nos habitudes. Les images au format RAW, sortes de négatifs numériques, permettent un développement et un contrôle très soignés des images, N & B ET Couleur, confortablement installé devant un écran. Aucun côté négatif! Démarche identique dans le fond, mais tellement différente dans la forme…

Mais quelle que soit la technique, une photographie n’existe qu’à partir de l’instant où elle devient matérialisée, tangible, palpable et émouvante dans sa réalité de papier.

Pas de concept ni de thème particulier dans mon travail, hormis mon admiration et mon amour pour la Nature qui m’accueille, au contact de qui je me recueille et me ressource dans le calme, loin des turpitudes quotidiennes. J’ai quelques amis arbres pas trop loin de moi, auxquels je rends visite régulièrement. Je vais où l’envie, la lumière, ma curiosité et mon instinct guident mes pas, souvent hors des sentiers et chemins. Pendant mes pérégrinations je tente de capturer quelques instants précieux avec de belles lumières et ombres posées sur des sujets enchanteurs propices à la contemplation, à la célébration de la vie, mais aussi de la mort, qui se côtoient en permanence dans toute cette impermanence.

Il m’arrive hélas de rencontrer en forêt des carcasses de voitures, vieux réservoirs et tôles diverses que la rouille corrode petit à petit; ce n’est pas naturel du tout et j’ai honte pour ceux qui les ont mis là, mais vus de près, ces objets ont de beaux arguments graphiques à faire valoir…

Par ces images j’essaie simplement de rendre hommage à toutes les beautés que la Nature nous offre aux 4 saisons, de montrer ces « petits mondes » admirables à côté desquels beaucoup d’entre vous passent sans les voir, ni même les observer. J’aime les graphismes de toutes sortes, sortir les sujets de leur contexte pour les rendre quasi abstraits, qu’ils existent et soient beaux pour eux-mêmes, sans discours de justification, dans le silence de leur solitaire contemplation. Voici la trace du temps sur la matière, les fissures et les cicatrices de ce qui a été, mais continue d’être d’une autre manière…On peut aussi faire des parallèles avec nos propres existences, nos peurs, blessures et faiblesses, notre résilience, ou pas. Il y a de la beauté dans tout ça selon moi, mais ce n’est que mon avis. J’espère vous en convaincre!

Admirez je vous prie ces petits poèmes aux thèmes variés, composés et offerts par la Nature, disséminés çà et là pour qui veut bien les découvrir ; cette ode en images à celle qui nous a tous précédés, sans qui ne serions pas là et ne pourrions donc vivre cet instant présent, ni vivre tout simplement.

Alors mille merci à la Nature de faire en sorte que nous soyons là pour contempler l’œuvre magnifique qu’elle a mis tant de temps à peaufiner, avant que l’inhumanité n’agisse de manière irréversible. Merci également au Soleil et à la Lune d’apporter leur lumière aux tableaux. J’allais oublier de remercier nos ancêtres humains qui ont défriché, façonné et entretenu les paysages que nous traversons, y ont construit leurs habitats, et tant de choses encore…

Voici donc quelques images dans lesquelles vous prendrez je l’espère plaisir à voyager, à rêver, ou les deux.

Trinquons au bonheur de vos sens, grand bien vous fasse, et merci d’avoir tenu jusqu’ici !

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

THANK YOU FOR TAKING A FEW MOMENTS OF YOUR PRECIOUS TIME TO READ THESE FEW LINES…

Hello ! This little moment of prose is necessary for me to clarify my history in photoraphy, my approach, why I’m telling all this, and to whom I owe everything…

I am Xavier Hamard alias Zeb, nickname under which I am locally better known, sometimes more than my marital status. Originally from the seaside, in the West, I lived for a long time in the Haut-Jura where, among other things, I worked as a mountain leader. I also like to taste the delicious wines and cheeses produced locally, and many other very diverse things that delight senses.I have just moved to Haute-Loire and its beautiful nature shaped by volcanoes where I hope to find again these emotions and wonders that lead to trigger.

My father taught me the basics of shooting with a Rolleiflex 6×6 and a hand cell for light and adjustments. For « the rest » I discovered and practiced self-taught, using paper tutorials of that time, developing negatives and enlarging prints in B & W, spending many hours, feverish in my little personal lab, discovering the magic of exposure, enlargements and the appearance of the image in the tank, but also the final cleaver in daylight: ecstasy or trash?… memories…but Passion!

After  B & W came color, with a lot of slides and their characteristic rigor of exposure, the commitment on 36 frames, the fixed ASA (ISO of the time), and the excitement awaiting results for days. Then the digital wave swept and turned our habits upside down. RAW images, kind of digital negatives, allow very careful development of images, comfortably installed in front of a screen.No negative side!  Identical approach in the content, but so different in its form… But whatever the technique, a picture only exists from the moment it becomes materialized, tangible, palpable and moving in its enlarged paper reality .

No concept or particular theme in my work, but my admiration and my love for Nature who welcomes me, in contact of whom I meditate and recharge myself  in silence, far away from everyday turpitudes. I’ve got some tree friends, scattered around my home, whom I visit regularly. I go where my desire, light, my curiosity and instinct guide my steps, often off the paths. During my wanderings I try to capture a few precious moments with beautiful lights posed on enchanting subjects conducive to contemplation, to the celebration of life, but also of death, which permanently coexist in in all this impermanence.

Unfortunately, I sometimes happen to find  carcasses of old cars in the forest , old tanks and various steel sheets that rust corrodes little by little; it is not natural at all and I’m ashamed for those who have put them there, but seen up close, these objects have beautiful graphic arguments to put forward …

With these images I simply try to pay homage to all of her beauties offered in the 4 seasons, to show these admirable « little worlds », which many of you pass by without seeing, nor observing them. I like graphics of all kinds, taking subjects out of their context to make them almost abstract, so that they exist and are beautiful by themselves, without any speech to justify them, in the silence of their lonesome contemplation. Here is the track of time on matter, scars and cracks of what has been, but still continues to be, in another way. We can also draw parallels with our own lives, our fears, wounds and weaknesses, our resilience, or not. There’s beauty in all this according to me, but that’s just my opinion. Hope to convince you!

Please, consider these little poems with varied themes, composed and offered by Nature, scattered here and there for who wants to discover them; this ode in images to the one that preceded us all, without whom we would not be here and therefore could not live this present moment, nor simply live. So many thanks to Nature for making sure that we are here to contemplate the magnificent work she took so long to perfect, before inhumanity acts irreversibly. Thank you also to the Sun & Moon for bringing their light to the scenes. I forgot to thank our human ancestors who cleared, shaped and maintained the landscapes we cross, built their habitats there, and so much more …

Here are some pictures in which you will hopefully take pleasure in traveling, dreaming, or both.

Let’s drink to the happiness of your senses, great good to you, and thank you for having held up till here!

 

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy